Renouvellement urbain

Réhabilitez votre habitation

Accès Sécurisé

ExtraSerm
IntraSerm
Identification

SERM

5 rue Lefebvre
B.P. 91157
68053 MULHOUSE CEDEX 1
Tél. 03 89 43 87 67
Fax 03 89 59 97 04

L'effet locomotive

Bâtie sur l'emplacement des friches SACM, la Zac Fonderie est appelée à devenir un quartier mixte non dénué d'atouts et où sera maintenu une activité industrielle.


Didier Plas, directeur technique, et Sylvain Leyssieux, chargé d'opérations à la Serm (Société d'équipement de la région mulhousienne), qui est mandatée par la Ville pour viabiliser les anciennes friches SACM, en sont convaincus : la réhabilitation de la Fonderie, c'est la transformation d'un handicap en atout, y compris pour le quartier dont le visage changera encore avec l'aménagement progressif de la Zac Fonderie (le terrain situé entre la Fonderie et la voie de chemin de fer). Didier Plas en est persuadé : « La Fonderie pourra jouer un effet locomotive pour l'ensemble du quartier. » La Serm a pour objectif de produire du terrain à bâtir, du terrain viabilisé. Sur les anciennes friches, l'état d'avancement des projets semble en bonne voie. Deux ensembles de 135 et 65 logements sont en cours de construction, une résidence étudiante vient d'être achevée, le seul bâtiment SACM préservé sur cette portion de terrain avec la Fonderie attend toujours une destination. Quant au parking installé au centre du dispositif, il devrait céder la place à des logements autour de 2011 ou servir de réserve foncière pour une éventuelle extension de l'université.

 zac_fonderie_070907.jpg

Village industriel

 

« La Zac, dont la dimension patrimoniale est emblématique, sera équilibrée, et une mixité des fonctions y sera assurée », annonce Didier Plas. Le maintien d'une activité industrielle complète le panorama.

« La Zac a également pour mission de participer au maintien de l'outil industriel en accompagnant le développement des entreprises, qui contribuent à assurer le renouvellement urbain. » Raison pour laquelle la Serm a transformé une partie du site en « village industriel », le pendant du village artisanal du quartier Drouot. « Nous sommes propriétaires de cette superficie et appelés à le rester, en revanche nous ne sommes pas dans une logique de réalisation d'aménagements à caractère définitif. Nous oeuvrons à une restructuration fonctionnelle du site sans échéance précise, avec la volonté de nous donner les moyens de maintenir l'industrie en ville. »

Avec l'aménagement de la voie sud, la présence de bâtiments industriels de bonne tenue, et le prestige naissant du bâtiment réhabilité par Christian Plisson, le village industriel de la Fonderie ne manquera pas d'atouts pour attirer les entrepreneurs.

 

© Dernières Nouvelles D'alsace, Jeudi 06 Septembre 2007.